« Siméon et Anne », deux personnes ferventes au service du Seigneur » (Luc 2/21-38)

Les aînés ont aussi des modèles de vertu et de foi pour continuer d‘avancer avec Christ, c’est ce que nous rappellent les témoignages de Siméon et Anne.
La fidélité et le service dans la maison de l’Eternel ne sont pas uniquement pour les temps vigoureux de la jeunesse, ni l’espérance pour ceux qui débutent dans la vie.
En Christ nous vivons pleinement quel que soit notre âge, c’est là la volonté du Seigneur !

Siméon, homme à la veille de son départ pour les cieux, a été fidèle sans jamais rien voir, ce qui ne resta pas sans récompense devant l’Eternel.
Celui qui a attendu et préparé une place pour Jésus dans son cœur était conduit à découvrir les richesses de l’Amour du Créateur et à les contempler au-travers du « nouveau-né Jésus ».
Celui qui s’appelait « Qui a été entendu » goûte maintenant le privilège d’une visitation personnelle et extraordinaire.
Y a t-il plus paisible que de partir en sommeillant ? Oui, partir en contemplant l’approbation du Seigneur !

Anne s’engagea jeune avec Dieu et ne changera pas l’ordre de ses priorités malgré son veuvage. Si l’amour terrestre a été perdu,
l’Amour céleste avait pourvu avec largesse. Cette femme inspirée et prophétisant ne quittera jamais la maison de l’Eternel…
elle n’y allait pas pour se plaindre, mais pour agir ! Dans son service on ne voit pas un exutoire à la souffrance, mais la Grâce journellement renouvelée
d’un Seigneur vivant qui la rendait en faveur pour tous.

Que le Seigneur opère cette même œuvre en chacun de nous !

 


Partager sur les réseaux sociaux